L’Opéra-Mouffe

Un film d'Agnès Varda.
1958
Court métrage fiction-documentaire
17 minutes minutes
16 mm - 1/33
Noir et blanc

« Ils étaient des nouveaux-nés. Quelqu’un, quelqu’autre. Quelques-uns... » Agnès Varda

« La rue Mouffetard à Paris, c’est la Mouffe et le marché qui s’y tient tous les jours, c’est la bouffe. Le quartier d’aujourd’hui, avec des centaines de restaurants, de marchands d’habits, de souliers, de toute sorte de choses, ne ressemble pas du tout à la Mouffe de 1958 : c’était pauvre, sale et pleins de clochards qui dormaient dehors. Je faisais des photographies, je prenais des notes avec un type qui s’appelait Suc. L’hiver où j’ai tourné, 3 hommes sont morts de froid dans la rue. J’allais presque tous les matins au marché avec une chaise pliante. Je montais dessus et je filmais en 16 mm avec une caméra prêtée. C’était en quelque sorte L’Opéra de Quat’ Sous, mais c’est devenu pour moi L’Opéra-Mouffe. J’étais enceinte. Je sentais en moi la contradiction d’attendre un enfant, d’être pleine d’espoir, et de circuler dans ce monde de pauvres gens, ivrognes, sans espoir qui avaient l’air malheureux. J’avais de la tendresse en les regardant, surtout les vieux. Je les imaginais bébés, quand leurs mères leur embrassaient le ventre. Quand j’étais dans le marché, au milieu de toutes les nourritures, je sentais une confusion entre le gros ventre de femme enceinte et le gros ventre de trop manger. C’était entre l’envie et le dégoût. J’essayais de laisser libre court à des images confuses, pas vraiment des peurs, mais des sortes de fantasmes, quelque chose qui pouvait être l’imaginaire de la grossesse. J’essayais d’exprimer tout ça dans ce film, je l’ai fini en avril 1958, il a été montré au Festival expérimental de la Grande Exposition de Bruxelles. Et le mois suivant, au mois de mai, j’ai mis au monde ma fille Rosalie. » Agnès Varda


Synopsis

L’Opéra-Mouffe, c’est le carnet de notes d’une femme enceinte dans le quartier de la Mouffe (la rue Mouffetard, à Paris). Le marché, les clochards et les ivrognes. Des images où l’on sent peut-être la tendresse de celle qui regarde et filme les gens.

{L'Opéra-Mouffe}, c'est le carnet de notes d'une femme enceinte dans le quartier de la Mouffe (la rue Mouffetard, à Paris). Le marché, les clochards et les ivrognes. Des images où l’on sent peut-être la tendresse de celle qui regarde et filme les gens.

Equipe artistique

  • Dorothée Blank
  • José Varela
  • Jean Tasso
  • Antoine Bourseiller
  • les habitants et commerçants de la rue Mouffetard à Paris 5e

-* Dorothée Blank -* José Varela -* Jean Tasso -* Antoine Bourseiller -* les habitants et commerçants de la rue Mouffetard à Paris 5e

Equipe technique

  • Images : Sacha Vierny et Agnès Varda
  • Montage : Janine Verneau
  • Paroles des quatrains ouvrant les chapitres : Agnès Varda

-* Images : Sacha Vierny et Agnès Varda -* Montage : Janine Verneau -* Paroles des quatrains ouvrant les chapitres : Agnès Varda

Bande originale : Georges Delerue

Festivals et prix

-* 1958 : -** Prix du Film d’avant-garde (court-métrage) -** Prix de la Fédération internationale des Cinés-Clubs à l'Exposition universelle de Bruxelles -* Primé à la Semaine Internationale de films de court-métrage à Vienne 1962

Informations techniques


Visa n° 21.492 bis.

Production : Agnès Varda.

Distribution: Ciné-Tamaris.

Générique original

Générique relevé sur Copie 16 n° 1 © AGNES VARDA 1958 © CINE TAMARIS 1985 Carnet de note d'une femme enceinte tourné par Agnès Varda en 1958 à Paris. Derrière le Panthéon entre les églises Saint Etienne du Mont et Saint Médard, La rue Mouffetard traverse un quartier auquel elle a prété son nom… La Mouffe L'OPERA MOUFFE Avec la participation de Dorothée BLANKS Antoine BOURSEILLER André ROUSSELET Jean TASSO José VARELA Monika WEBER • Opérateur : Sacha VIERNY • Monteuse : Jeanine VERNEAU • Stagiaure : Michel JANIN • Musique : Georges DELERUE Un film d'AGNÈS VARDA *** Copie 16 n° 12 : idem mais sans © et sans carnet de femme enceinte Copies 16 n° 2 - 3 - 10 - 11 - 13 idem que copie n° 1

Boutique

DVD disponible

Entrez dans la Boutique ...

  • Evénements

    C’EST CE WEEK-END !
    TOUT(e) VARDA en 32 films, sur 3 jours, c’est Agnès Varda au NOUVEAU LATINA

    Agnès Varda sera présente au Latina :
    - vendredi de 12h à 14h
    - samedi de 15h à 20h
    - dimanche de 11h45 à 20h15

    2 séances de signature du coffret TOUT(e) VARDA se tiendront à l’espace librairie au 1er étage du Nouveau Latina :
    - samedi 1er décembre de 18h à 19h30
    - dimanche 2 décembre de 16h30 à 17h30

    1 coffret acheté = 2 places de cinéma offertes !

    Infos : www.lenouveaulatina.com

    www.cine-tamaris.com

    varda.arte.tv

  • La presse en parle

    P. Davray, Écran du Séminaire des Arts, Bruxelles, janvier 1961

    « On retrouve (dans cette œuvre insolite) le néo-réalisme qui était une des faces de La Pointe courte […]. Elle montre à sa manière une autre population de gueux, saisie à même la vie par une caméra féroce et tendre […]. Agnès Varda est la femme cinéaste la plus profondément originale que nous connaissions. »

    Françoise Audé, Positif n° 218, mai 1979

    « L’Opéra Mouffe […] garde une étonnante fraîcheur. Les audaces d’il y a vingt ans […] sont des artifices de rhétorique à l’humour actuel. »

  • Autour du film

    Varda tous courts

    Contient : DVD 1 Les courts « touristiques » Ô saisons, ô châteaux (...)

    L’Opéra Mouffe

    Le film : le carnet de notes d’une femme enceinte dans le quartier (...)

    Cléo de 5 à 7 | Daguerréotypes

    Un double DVD rassemblant DVD 1 : Cléo de 5 à 7 (1961), avec en (...)