Lions Love (...and lies)

Un film d'Agnès Varda.
1969
Long métrage de fiction
110 minutes
35 mm - 1/66 - 16/9
Couleur
Avec : Jerry Ragni , Jim Rado

Hollywood à la mode hippie, peace and love, sex and politics, freedom and soft drugs


Hollywood à la mode hippie : peace and love, sex and politics, freedom and soft drugs.

Synopsis

Trois acteurs (Viva, Jim et Jerry) sur le chemin de la « staricité » et sur celui non moins difficile de la maturité vivent dans une maison louée sur une colline de Hollywood. Ils ont tous les trois des crinières de lion. Ils vont vivre à leur façon l’assassinat de Robert Kennedy à travers ce que la télévision en montre, alors que leurs amis ont d’autres problèmes. Le poste de télévision est aussi une star de Lions love (...and lies).

Trois acteurs (Viva, Jim et Jerry) sur le chemin de la "staricité" et sur celui non moins difficile de la maturité vivent dans une maison louée sur une colline de Hollywood. Ils ont tous les trois des crinières de lion. Ils vont vivre à leur façon l’assassinat de Robert Kennedy à travers ce que la télévision en montre, alors que leurs amis ont d’autres problèmes. Le poste de télévision est aussi une star de {Lions love (...and lies)}.

Equipe artistique

avec trois lions : -* Viva !, star de Warhol -* Jerry Ragni, Jim Rado, auteurs-acteurs de Hair -* Shirley Clarke

avec trois lions : -* Viva !, star de Warhol -* Jerry Ragni, Jim Rado, auteurs-acteurs de {Hair} -* Shirley Clarke

Equipe technique

-* Image : Steve Larner -* Son : Georges Alch -* Musique : Joseph Byrd -* Montage : Robert Dalva

-* Image : Steve Larner -* Son : Georges Alch -* Musique : Joseph Byrd -* Montage : Robert Dalva

Bande originale : Joseph Byrd

Informations techniques


Visa n° 38.036.

Production : Max L. Rabb et Agnès Varda.

Distribution: Ciné-Tamaris.

Détails du tournage: Filmé à Los Angeles (Californie). V.O. en anglais, sous-titres français -*Avant-première : 16 août 1969, Cinéma Vox, 13ème Festival d'Avignon -*Sortie USA : 13 octobre 1969, au 72nd street Playhouse, New York -*Sortie Paris : 9 décembre 1970, Studio Parnasse et Studio Alpha

Générique original

Générique de la copie 35 n° 13 - sous-titrée en français CNÉ-TAMARIS PRÉSENTE LIONS LOVE D'AGNES VARDA © 1969 Max.L.Raab et Agnès VARDA Visa de contrôle n° 38000036 (???…) (Puis fin de 1ère bobine) THESE STARS ARE VIVA JIM RADO JERRY RAGNI CO-STARING SHIRLEY CLARKE CARLOS CLARENS EDDIE CONSTANTINE MAX LAEMMLE STEVE KENIS HAL LANDERS SOME KIDS AND A TELEVISION SET A FILM PRESENTED BY MAX L RAAB PRODUCED WRITTEN AND DIRECTED BY AGNES VARDA THE PLAY THE BEARD BY MICHAEL MCCLURE STAGED BY RIP TORN PLAYED BY BILLIE DIXON RICHARD BRIGHT AND MANNEQUINS CAMERA STEVE LARNER LEE ALEXANDER WILLIAM WEAVER RUSTY ROLAND SOUND GEORGE ALCH ANDY BABBISH GEORGE PORTER EDITING ROBERT DALVA CAROLYN HICKS PRODUCTION JACQUES TROIS LYNN LITTMAN JOHN JOHN MUSIC JOSEPH BIRD LAB CFI © 1969 BY MAX L RAB PRODS INC LIONS LOVE BY AGNES VARDA *** Copie 35 n° 1 sous-titrée français - sans carton Copie 35 n° 2 sous-titrée français - sans carton - en mauvai état (voir lifting…) Copie 35 n° 6 sous-titrée en allemand - sans carton

  • A télécharger

  • Evénements

    Coffret « Agnès Varda 5 films made in California »

    Un livret de 32 pages accompagne les 2 DVD :

    DVD 1 UNCLE YANCO / BLACK PANTHERS / LIONS LOVE (... and LIES)

    Boni
    - Présentations des films par Agnès 4’51’’
    - Viva ! Varda 5’

    DVD 2 MUR MURS / DOCUMENTEUR

    Boni
    - Présentations des films par Agnès
    - Deux artistes de rue à Paris avec Miss.Tic et Jérôme Mesnager
    - Bande-annonce de Mur Murs
    - Bande-annonce de la sortie en salle 2014

    Une coédition Arte Editions & Ciné-Tamaris Vidéo.

  • La presse en parle

    Jacques de Baroncelli, Le Monde, décembre 1970

    "Faut-il voir dans ce témoignage sur la mort des mythes hollywoodiens le symbole ou le signe de la disparition d’une Amérique mythique ? (…) Lions Love devient alors une sorte de commedia dell’arte, d’impromptu composé par une jeune femme très perspicace et très intelligente."

    Henri Chapier, Combat, décembre 1970

    « Agnès Varda propose aujourd’hui un regard et une écriture qui ne doivent rien à personne. »